Comparatif: Compact expert ou reflex, quel est le compromis ?

Les viseurs:

Personnellement après avoir travaillé avec un reflex, il m’est primordial d’avoir un appareil photo aillant un viseur digne de ce nom. Il existe sur le marché trois grand types de viseurs pour appareil photo à décliner avec des sous catégories:

  • La visée par écran: elle couvre 100%, illisible en forte luminosité, décharge vite la batterie, dépend fortement de la qualité de l’écran, en photo de nuit on se fait repérer à 3 km (en spectacle par exemple).Vous l’aurez compris, ce n’est pas le viseur adapté mais pourtant on le retrouve chez un bon nombre de compacts experts.
  • La visée optique: elle se décline en trois sous catégories:
      • Le viseur clair: c’est un viseur rustique (bien que modernisé chez le Fujifilm x20) avec lequel on va obtenir un « parallaxe ». Le parallaxe est un décalage entre ce qui est vu dans le viseur et la photo obtenue.De plus, les viseurs clairs sont généralement moins lumineux (je dis bien généralement car, certaines marquent intègrent des très bons viseurs clairs qui sont bien lumineux).Ce sont les seuls viseurs optiques que l’on peut espérer trouver chez les compacts experts.Il y a un autre détail sur les viseurs clairs, ce que l’on voit sur le viseur est toujours net (du premier plan au dernier). Ainsi quand on prend une photo pleine ouverture, on risque d’obtenir une photo avec les mises au point faites aux mauvais endroit. Ce détail a été corrigé chez certaines marques (à ce jour uniquement Fujifilm avec le X20) où ils intègrent des colimateurs auto-focus directement sur le viseur clair. Je reviendrai plus loin dans l’article sur ce que c’est.Chez Canon et Nikon, sur les précédentes gammes de compacts experts, le viseur était inutilisable. On avait un véritable véritable trou de serrure qui ne donnait aucune information sur l’iso, l’ouverture ou encore la vitesse. En réponse aux protestations Canon et Nikon les ont simplement supprimés de leurs gamme de compacts experts. Chez Fujifilm, ce viseur est toujours présent et en plus, Fujifilm a écouté les revendications des utilisateurs en l’améliorant.
      • Le viseur reflex: ce sont les viseurs que l’on retrouve sur les appareils photo reflex. On voit dans le viseur ce qui va être pris en photo. Certains viseurs plus haute gamme vont couvrir 100% de l’image mais généralement on arrive à 95%.Les viseurs de reflex sont vraiment de bonne qualité et sont très appréciés des photographes même si certains mettent en avant le fait que ce qui est vu dans le viseur n’est pas la réalité à cause du dépoli.Il est important de préciser que sur un viseur reflex on ne verra jamais ce qui est pris en photo au moment où on clique (à cause du lever du miroir). Cela ne va durer que quelques millisecondes mais, il y a sujet à discuter. De plus, niveau encombrement le viseur reflex ajoute en taille (à cause du prisme et du dépoli).
      • Le viseur télémétrique: Ce sont des viseurs pouvant être confondus avec les viseurs clairs (au premier abord) mais ils fonctionnent complètement différemment. Ce sont des viseurs que l’on trouve sur les Leica de série M (M comme Messucher, « viseur télémétrique » en allemand). Le principe du viseur télémétrique est très simple: un viseur transmet son image à l’œilleton à travers un miroir semi transparent à 45°. Le plus écarté possible, un second viseur transmet une seconde image qui se réfléchissant sur le miroir, se superpose à la première. Une came, couplée à l’objectif, déplace cette image, qui se superposera parfaitement à la première quand le point sera fait.L’inconvénient (comme sur la visée claire) est que l’on ne passe pas par l’objectif donc on peut trouver des erreurs de parallaxe (cependant les Leica corrigent les erreurs de parallaxe mais par sur les optiques trop extrêmes). Pour faire la mise au point, on va devoir tourner la molette de mise au point jusqu’à que les deux images se superposent.
      • La visée électronique: le viseur électronique est présent en option chez certain compacts experts mais aussi sur certains reflex (sony nex 7 …). Il couvrent 100% de l’image et va pouvoir afficher bon nombre d’informations supplémentaires telles que l’histogramme ou encore la ligne d’horizon. En gros sur un viseur électronique on voit comme sur la visée par écran.Certains photographes n’aiment pas du tout la visée électronique car, selon eux elle dénature l’image, elle manque de réactivité et on n’a pas le même plaisir que sur une visée optique.Il y a une nouvelle technologie qui est apparue il y a quelques années combinant la visée électronique et la visée tunnel. Ce sont des viseurs que l’on trouve sur les Fujifilm X100, X100s ou Xpro. Ils peuvent même combiner les deux. C’est à dire que le viseur optique va pouvoir afficher des informations supplémentaires comme l’histogramme, la ligne d’horizon…
Figure-10
Une petite explication sur la visée télémétrique, c’est un schéma trouvé sur google image.

Avantage: les reflex dans la majorité des cas.

Les objectifs:

Les choix en objectifs vont dépendre du type de photo que vous allez faire.
Si vous faites de la photo animalière avec des prises de vues d’oiseaux volant à 800 m de vous, il va vous falloir des téléobjectifs très puissants (et très chers).
Si vous êtes plus « photo de rue » ce sera plus du grand angle au mini-téléobjectif.

Vous l’aurez compris, le type de photo que vous réalisez va diriger votre choix en matériel. Il est évident qu’un reflex est adapté à absolument toutes les situations photos (à condition d’avoir les optiques en conséquence).

Pour cet article on va mettre à pied d’égalité les compacts experts et les reflex. Les compacts experts on généralement des optiques qui vont du grand angle au mini-téléobjectif (c’est à dire du 28-105 mm en équivalent 24-36) ou parfois des focales fixes 35 mm (équivalent 24-36).

Les compacts experts les plus récents présentent des optiques avec des très bonnes ouvertures. Certaines vont ouvrir à f1.4 en grand angle mais en téléobjectif on ouvre moins. D’autre vont ouvrir avec une grande ouverture constamment (f:1.8 à f:2.5 par exemple).

Sur un reflex, pour avoir les mêmes optiques il va falloir débourser beaucoup d’argent. Pour exemple l’objectif Canon qui ouvre constamment à f:2.8 sur toute la longueur focale (17-55 mm) va coûter 900€. Il en existe bien sur des moins chères mais l’idée est la, les optiques reflex sont plus chères.

Après, c’est une question de compromis, sur un reflex on a l’avantage de pouvoir monter généralement plus haut en iso (avec la grandeur de leurs capteurs) et on a donc moins besoin d’une aussi grande ouverture. Les reflex ont l’avantage de pouvoir changer d’objectif contrairement aux compacts experts. Mais, si vous faites toujours le même type de photo (paysage, de rue, un peu de macro…), le compact expert peu se révéler avantageux.Sur l’objectif il faut faire attention au diaphragme, sur les reflex pas de problème ils sont là mais sur bon nombres de compacts (et même certains experts) ce ne sont pas des diaphragmes mais des filtres gris qui « tombent » pour donner moins de luminosité. C’est un critère important si vous voulez avoir des beau « bokeh » sur vos photos.

Avantage: les compacts experts dans la majorité des cas.

Cliquez sur la page suivante pour lire la suite de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *