Des films sur la photographie

Rappelez vous, il y a quelques semaines je vous avais présenté le film Delirious, un film qui parle de l’histoire d’un sans abris qui rencontre un paparazzi. J’ai continué à faire une sélection de quelques films ou émissions qui tournent autour de la photographie. Certains, comme Full Metal Jacket ont marqué les esprits, d’autres, moins connus ou plus vieux ne demandent qu’à être découverts.

War photographer:

Une émission plus qu’un film sur le photographe de guerre James Nachtwey (c’est par ailleurs un portrait de lui que j’ai mis en image à la une de cet article). James Nachtwey est l’un des plus grands photographes de guerre de notre époque. Il a travaillé pour la célèbre agence Magnum de 1986 à 2001.

« Chaque minute passée ici, je songe à la fuite. Je ne veux pas voir cela. Que vais-je faire: m’enfuir ou assumer la responsabilité de photographier tout ce qui se passe ici ? »

Le photographe sillonne le globe depuis près de 20 ans et a couvert quasiment tous les conflits, Afghanistan, Bosnie-Herzégovine, Rwanda, Salvador, Irlande du Nord, Kurdistan, Somalie, Afrique du Sud…

Il est connu pour sa grande proximité dans l’action. Là ou d’autres photographes reculent ou se protègent, il est souvent le seul à s’avancer, réussissant ainsi des prises de vue cadrées très proches de l’action; aussi, il s’expose à de graves dangers.

James Nachtwey devant "Sacrifice", une fresque de 11 mètres composée de photos de soldats blessés en Irak.
James Nachtwey devant « Sacrifice », une fresque de 11 mètres composée de photos de soldats blessés en Irak.

Pour réaliser ce documentaire, James Nachtwey a été suivi pendant plus de deux ans. Vous trouverez ci-dessous la bande annonce en anglais de son émission. Je vous encourage à regarder cette émission.

Full Metal Jacket:

Celebrity_photographers_Matthew-Modine
« Guignol »: le photographe en question

Je reste dans le registre de la guerre avec Full Metal Jacket. Ce film traite de la guerre de Vietnam vu au travers des yeux d’un jeune étudiant qui est photographe de guerre pour le magazine Stars and Stripes (un quotidien publié par les forces américaines). Le film est divisé en deux parties:

  • une première qui montre comment se déroulait les entrainements des soldats
  • une seconde partie qui traite plus de combats urbains au Vietnam.

Le rôle de la photographie reste secondaire dans ce film mais il rappelle tout de même l’importance du rôle des reporters dans les conflits mondiaux.

Ci-dessous, une scène culte de ce film: le moment ou « Guignol » retrouve un des ses amis qui avait été affecté dans une autre section.

Photo obsession:

Sy Parrish
Sy Parrish

Sy Parrish est un homme seul et effacé qui dirige depuis des années un laboratoire photo d’une grande surface. Il adore son métier et fait preuve de perfectionnisme quand il s’agit de développer des négatifs. Depuis des années, les Yorkim viennent faire développer leurs pellicules dans ce laboratoire photo. Sy Parrish obsédé par cette famille décide de s’immiscer dans leurs vie.

Photo obsession est un thriller sortie en 2002.

Blow Up

Blow up
Blow up

À Londres, dans les années 1960: Thomas, après un reportage photo sur les sans-abris, passe la matinée dans un parc et prend des clichés. Après avoir développé les photographies du parc, et lors d’agrandissements successifs (blow-up signifie « agrandissement » en anglais) il se rend compte qu’il a été le témoin d’un meurtre. Il se rend de nuit sur les lieux et découvre le cadavre que ses photographies lui ont révélé. De retour chez lui, il trouve son atelier vide: tous ses clichés et négatifs ont été volés.

Blow Up est un film qui date des années 1960, il a été primé aux Oscars.

Pecker:

Pecker
Pecker

Pecker prend un malin plaisir à photographier, et à exposer dans le fast-food ou il travaille. Le cadrage un peu bancal, la mise au point peut être mal faite… mais c’est justement cette naïve sincérité qui plaît a Rorey, un agent new-yorkais qui découvre son talent et, décide de l’exposer dans les plus grandes galeries de New York.

Pecker va passer du jour au lendemain de l’anonymat à la une de Vogue…

High Art:

Syd travail dans le prestigieux magazine de photo « Frame ». Elle vit confortablement et depuis longtemps avec son ami James. Une fuite au plafond de la salle de bains va l’amener à rencontrer sa voisine du dessus, l’insaisissable Lucy Berliner, célèbre photographe qui a arrêté depuis dix ans et qui va lui faire découvrir un monde étrange et captivant.

Ce film s’inspire de la vie de Nan Goldin.

La jetée:

Moyen métrage angoissant et mystérieux de Chris Marker. Sa particularité est d’être une série d’images fixes.

La Jetée, le plus célèbre film de Chris Marker, est une relecture du Vertigo d’Hitchcock. La preuve en images…

La vie rêvée de Walter Mitty:

 la-vie-revee-de-walter-mitty-1

Walter Mitty est archiviste photo chez Life Magazine. Il a une vie plutôt simple et vie au travers de ses rêves. Un jour, un photographe envoi ses clichés à Life Magazine mais impossible de retrouver le négatif numéro 25 qui doit faire la première de couverture. Walter Mitty se retrouve embarqué dans un formidable jeu de piste à travers le monde pour essayer de retrouver ce photographe et le négatif numéro 25.

Quand on regarde ce film on n’a qu’une envie: c’est de voyager.

Ce film est sorti en janvier 2014.

Quelques autres films ou émissions:

  • Anna (1967)
  • Reporters (de Raymond Depardon)
  • Blush
  • Under Fire (1983)
  • L’année de tous les dangers (1982)
  • La rue (zone) interdite (2005): émission qui traite du droit à l’image
  • Dirt
  • Fenêtre sur Cour (Hitchcock, 1954)
  • Paparazzi

Il y en a bien d’autres, vous pouvez dans les commentaires me communiquer les titres de films qui vous auraient intéressés.

2 réflexions sur « Des films sur la photographie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *